Comment fonctionne une pompe à chaleur de piscine ?🌡🌊

Pompe Ă  chaleur NOVARDEN

Ce qu’il faut savoir

Une pompe Ă  chaleur capte les calories (plus prĂ©cisĂ©ment la chaleur) prĂ©sentes naturellement dans l’environnement (air, eau, sol), les transforme et les restitue Ă  une tempĂ©rature plus Ă©levĂ©e dans votre maison ou piscine. Contrairement Ă  votre rĂ©frigĂ©rateur qui lui capte les calories prĂ©sentes dans votre logement, la pompe Ă  chaleur capte les calories prĂ©sentes Ă  l’extĂ©rieur du bâtiment.

De ce fait, il existe plusieurs types de pompe Ă  chaleur qui sont classĂ©es en fonction du milieu d’oĂą les calories sont prĂ©levĂ©es (air, eau, sol) et du système de diffusion (air, eau, fluide frigorigène). Une pompe Ă  chaleur de piscine utilise essentiellement le fonctionnement Air-Eau.

Comment fonctionne une pompe Ă  chaleur de piscine ?

Une pompe Ă  chaleur est composĂ©e de 4 systèmes majeurs : un condenseur, un compresseur, un Ă©vaporateur et un dĂ©tendeur. Ă€ l’intĂ©rieur de celle-ci circule un fluide dit « frigorigène » (plusieurs types de gaz existe comme le R32 qui est le plus Ă©cologique et possède les meilleures performances) qui va changer d’Ă©tat (passer de l’Ă©tat liquide Ă  l’Ă©tat gazeux et inversement) en fonction de sa pression dans un circuit fermĂ© et Ă©tanche. La particularitĂ© de ce fluide est qu’il devient gazeux quand sa pression augmente et Ă  l’inverse, liquide quand sa pression baisse. C’est grâce Ă  ce fluide que la transformation des calories de l’air extĂ©rieur peuvent ĂŞtre restituĂ©e dans l’eau chauffĂ©e.

Schéma du fonctionnement d'une pompe à chaleur
SchĂ©ma du fonctionnement d’une pompe Ă  chaleur
  • L’Ă©vaporateur

Ă€ l’aide du compresseur et du ventilateur, les calories vont ĂŞtre aspirĂ©es dans l’Ă©vaporateur. Au mĂŞme moment, un liquide appelĂ© « fluide frigorigène » va lui aussi entrer dans l’Ă©vaporateur Ă  l’Ă©tat liquide et Ă  basse tempĂ©rature. L’air extĂ©rieur et le fluide frigorigène vont donc se mĂ©langer. Les calories de l’air extĂ©rieur Ă©tant plus chaude, le fluide frigorigène va voir sa tempĂ©rature augmenter et finir par se transformer en vapeur Ă  basse pression. C’est ce qu’on appelle l’Ă©vaporation.

  • Le compresseur

Le compresseur va ensuite aspirer le fluide sous forme de gaz à basse pression et le comprimer sous haute pression. Cette compression va produire de la chaleur ce qui va permettre de chauffer la vapeur à une température atteignant les 90 °C. En sortant du compresseur, le fluide frigorigène sera donc sous forme de vapeur à haute pression.

  • Le condenseur

DĂ©sormais avec un gaz d’environ 90 °C (le fluide frigorigène), le condenseur entre en piste puisque son but est de prĂ©lever la chaleur du gaz pour chauffer l’eau. Ainsi le gaz Ă  haute tempĂ©rature va entrer en contact avec l’eau ce qui entrainera un Ă©change de chaleur. Cet Ă©change de chaleur est possible par ce qu’on appelle la condensation. L’eau Ă©tant plus froide que le fluide frigorigène, celui-ci va donc refroidir et ainsi transmettre une partie de sa chaleur Ă  l’eau. En refroidissant, le fluide va redevenir liquide et sortira du condenseur sous forme de liquide Ă  tempĂ©rature ambiante Ă  haute pression.

  • Le dĂ©tendeur

Le fluide frigorigène Ă  l’Ă©tat liquide Ă  tempĂ©rature ambiante et Ă  haute pression va maintenant passer dans le dĂ©tendeur. Le phĂ©nomène de dĂ©tente va s’opĂ©rer et ainsi faire diminuer la pression du fluide et provoquera une importante chute de tempĂ©rature (environ -20 °C). Le liquide très froid va donc ressortir du dĂ©tendeur en direction de l’Ă©vaporateur pour entrer Ă  nouveau en contact avec les calories de l’air et ainsi commencer un nouveau cycle.

Un rendement excellent ?

En fonction de la taille du bassin, de la zone gĂ©ographique, de la tempĂ©rature extĂ©rieure, mais encore de la qualitĂ© des composants, le rendement d’une pompe Ă  chaleur peut varier.

Le rendement d’une pompe Ă  chaleur est exprimĂ© par le COP, ou coefficient de performance. Le COP se calcule avec la formule suivante : COP = Ă©nergie produite (quantitĂ© de chaleur) / Ă©nergie Ă©lectrique consommĂ©e. LĂ  oĂą les autres systèmes de chauffage offrent un rendement infĂ©rieur Ă  1, comme les rĂ©chauffeurs Ă©lectriques par exemple, une pompe Ă  chaleur Ă  un rendement (ou COP) qui peut aller de 4 pour les plus petits modèles Ă  14 pour les plus gros modèles. Ce qui signifie que pour 1 kW consommĂ©, une pompe Ă  chaleur dĂ©livre entre 4 et 14 kW.

Pourquoi certaines pompes Ă  chaleur ont un COP de 4 et d’autres de 14 ? Tout simplement parce que les performances d’une pompe Ă  chaleur sont directement dĂ©pendantes de la tempĂ©rature de l’air et son taux d’humiditĂ© ! De ce fait, le rendement de votre pompe Ă  chaleur sera diffĂ©rent si l’air est Ă  27 °C, ou s’il est Ă  15 °C. Le COP du mĂŞme modèle de pompe Ă  chaleur peut donc ĂŞtre de 14 Ă  27 °C et de 7 Ă  15 °C par exemple.

Ainsi, vous remarquerez maintenant que les fabricants de pompes à chaleur affichent généralement 2 COP avec des conditions extérieures différentes :

  • Air 27 °C / Eau 27 °C / HumiditĂ© 80%
  • Air 15 °C / Eau 26 °C / HumiditĂ© 70%

Vous devez donc retenir que le COP est un critère important lorsque l’ont choisi une pompe Ă  chaleur, car plus celui-ci est Ă©levĂ© plus la pompe Ă  chaleur sera performante. Mais attention aux pièges ! Une pompe Ă  chaleur dĂ©pend de son environnement, ainsi une PAC marchera beaucoup mieux Ă  Nice qu’Ă  Lille. Soyez donc vigilant et informez-vous si vous souhaitez acheter une pompe Ă  chaleur.

Nous aborderons prochainement les différences entre les pompes à chaleur avec leurs avantages et inconvénients, mais aussi comment installer une pompe à chaleur. En attendant venez découvrir toute notre gamme de pompe à chaleur sur Xpershop Piscine !