C’est prouvé, faire le ménage déstresse

Selon une étude, réaliser des activités de nettoyage comme la vaisselle permettrait de réduire la nervosité selon les chercheurs. Une étude menée par l’université Masaryk montre que l’anxiété pourrait favoriser les comportements répétitifs ce qui implique la personne qui fait le ménage à être plus minutieux.

Je garde le contrôle

Le fait de manquer de contrôle peut provoquer une situation d’incertitude et ainsi provoquer une détresse psychologique. Répéter une tâche permettrait donc de favoriser le sentiment du contrôle de la situation et ainsi venir soulager l’anxiété.

Ces comportements redondants se manifestent spontanément et il s’avère que cette stratégie devient fréquente lors d’évènements anxiogène.

Les chercheurs ont évalué les comportements des personnes liés à cette étude en définissant 3 critères :

  • Le temps passé à effectuer la tâche répétitive
  • La répétitivité (nombre de mouvements de la main)
  • La rigidité des mouvements en analysant la prévisibilité des mouvements de la main

Les résultats de l’étude ont démontré que l’anxiété déclenche un comportement ritualisé.

La thérapie

Dans certains cas, faire le ménage peut s’avérer être une bonne thérapie. De nombreux souvenirs se trouvent à travers des bibelots qui se trouvent dans votre ménage et ils sont pour le plus souvent liés à des bons souvenirs !

Se rappeler des belles choses qui se sont passées à travers ces objets peut s’avérer être très bénéfique pour votre bien être.

En faisant le ménage, l’ensemble des muscles est sollicité et crée un sentiment de contrôle et peut débloquer les crispations. 

Au contraire, vivre dans un milieu envahi par le désordre, mal entretenu peut faire ressentir un sentiment de ne plus contrôler son environnement, ce qui peut déstabiliser et provoquer une baisse de moral.

Alors à vos éponges ! 🧽✨